Misez sur le microcrédit professionnel?

par Marie Dupon
le microcrédit professionnel

La création d’une entreprise nécessite de trouver une source de financement fiable pour acquérir le matériel, le fonds de roulement, etc. Ce sont autant de raisons qui justifient qu’il faut, impérativement, avoir un apport suffisant pour pouvoir mener à bien un projet d’entreprise, surtout durant la première année d’existence.

À moins que l’entrepreneur ne dispose d’une épargne personnelle conséquente lui permettant de financer lui-même tout ce dont il a besoin, le recours au prêt bancaire est la meilleure solution. Qu’est-ce que le microcrédit professionnel ? Quelles sont les conditions pour en demander un ? Nous allons y répondre dans les lignes qui suivent. 

Le micro-crédit professionnel : qu’est-ce que c’est ? 

Une simulation prêt personnel vous permet de connaître toutes les informations sur un crédit à la consommation. Il s’agit entre autres de la somme pouvant être empruntée, le montant des mensualités, le TAEG, etc. Pour information, toutes les dispositions légales relatives au prêt personnel, plus précisément au crédit conso, figurent dans le code de la consommation.Il s’agit des articles L312-1 jusqu’à L312-4.

Pareillement, un entrepreneur peut également faire une simulation pour avoir tous les renseignements sur le crédit professionnel. Les précisions fournies par ces outils sont tributaires de la banque. Les banques en ligne vous donnent la possibilité de connaître l’exhaustivité des informations à savoir sur votre prêt en renseignant le montant à emprunter, la nature de votre projet, la durée de remboursement, etc. 

Le microcrédit professionnel n’est autre qu’un prêt qui sert à financer une activité d’entreprise. Il s’adresse particulièrement aux entrepreneurs en quête de fonds pour donner vie à un projet professionnel (achat de stock, constitution de la trésorerie de départ, etc.). Ce type de financement est plutôt destiné aux auto-entrepreneurs dont les revenus sont trop faibles pour demander un mode de financement classique. Il peut s’agir par exemple des personnes qui touchent l’assurance-chômage. 

Le micro-crédit professionnel : quid des différences ? 

Le micro-crédit professionnel présente des caractéristiques particulières. Les modalités de remboursement, les conditions d’obtention, le montant pouvant être accordé, etc. Ces aspects présentent certaines différences par rapport aux prêts professionnels classiques.  

  • Le montant du crédit qui peut être accordé n’excède pas 10 000 euros ; 
  • La durée du remboursement est entre 6 à 48 mois ; 
  • La rémunération se fait sous forme d’intérêts, le taux est entre 5 à 8% ;
  • Le micro-crédit professionnel est très rapide. Les fonds sont décaissés, généralement deux semaines après la réception des pièces justificatives.

Les conditions pour avoir accès au micro-crédit professionnel 

Comme cité ci-dessus, le principal objectif du micro-crédit professionnel est d’aider certains profils d’entrepreneurs à accéder aux fonds nécessaires pour reprendre ou créer une entreprise. Là-dessus, les conditions pour obtenir ce type de prêts sont très strictes. 

L’âge de l’entreprise 

La première condition est que l’entreprise doit être en cours de création ou avoir moins de 5 ans d’existence. 

Des refus de la part des banques 

La deuxième condition est que le souscripteur doit présenter au moins un refus de la part des banques. Le respect de ce critère conditionne la validation de la demande du prêt. Pour rappel, seuls les entrepreneurs ayant un revenu très faible peuvent accéder au microcrédit professionnel. 

Le montant demandé ne doit pas excéder 10.000 euros 

Aussi, le besoin de financement de l’entrepreneur ne doit pas dépasser le montant pouvant être alloué qui est de 10 000 euros. Seules les activités de petite envergure peuvent donc être concernées par ce type de prêt. 

Le garant 

Le demandeur du prêt doit présenter un garant (un proche, un membre de la famille, etc.). Cette personne doit donner l’assurance qu’elle est apte à rembourser au moins 50% du montant du prêt. 

Dans l’étude de cette demande de prêt, la banque ne tient compte que de ces conditions. La situation professionnelle du demandeur n’a aucune importance. Il peut être au chômage, étudiant, retraité, etc. Contrairement au prêt classique où la situation personnelle et professionnelle, le montant des revenus mensuels, le contrat de travail sont évalués.

Voilà toutes les informations à retenir sur le micro-crédit professionnel. Pour les entrepreneurs qui ont un faible revenu, il s’agit là de la meilleure option pour acquérir un financement. 

Facebook Comments

Vous pouvez également aimer